Les principaux éléments à connaître avant de conduire un scooter

0

Pour être en mesure de conduire un scooter, il est indispensable de bien connaître sa moto et toutes ses réactions.

L’accélération

En général, l’accélérateur d’un scooter se trouve sur la poignée droite. C’est une information qui semble être assez banale, mais qui n’est pas du tout insignifiante. Aussi, l’accélérateur des scooters est varié. Le tirage de certains est plus court, tandis que d’autres sont plus longs. Il est à noter que plus le tirage est court, plus son efficacité est appréciée. Par contre, sa précision est réduite.

Le freinage

A priori, le scooter est considéré comme étant un véhicule à deux roues facile à conduire. Pourtant, il ne faut pas le négliger. En fait, grâce à la transmission automatique, on peut avoir la chance de se passer du passage des vitesses. En revanche, elle ne permet pas de bénéficier du même frein moteur comme avec les voitures et les motos à vitesse. Avec un scooter, il est impossible de ralentir sans utiliser les freins. Il faut surtout solliciter le frein arrière, qui se situe sur le levier gauche, lorsqu’on souhaite ralentir. Le frein avant, qui se situe sur le levier droit, n’est sollicité qu’en cas de nécessité d’un freinage beaucoup plus puissant. La raison en est toute simple ! Il est pratiquement impossible d’accélérer tout en activant le frein avant.

Le rayon de braquage

12La question du rayon de braquage est un point particulièrement important, surtout lorsqu’il s’agit de la circulation en ville. En fait, la manipulation est assez technique malgré le fait que le scooter n’est pas un véhicule de taille importante. Lorsqu’on roule à basse vitesse et qu’on souhaite tourner, on se sert du guidon. Puis, on essaye de maintenir la stabilité de la moto en se servant du moteur, du fessier et parfois même du frein arrière. Sinon, lorsqu’on tourne dans un mouchoir de poche, il est important de garder un bon équilibre. Pour ce faire, il faut rester le plus souple possible et accompagner le véhicule dans son mouvement. Le corps suit alors l’inclinaison de la moto.

Share.

About Author

Leave A Reply